Inscription en ligne
ici !

L'historique des Jardins du coin

Les Jardins du coin - Chicoutimi-Nord    -    230 rue Diamant   Chicoutimi, QC, G7H 3Z5    -    418-698-6117

1983

Des intervenants en milieu scolaire de Canton Tremblay (milieu rural) constatent que la majorité des enfants éprouvant des difficultés d’adaptation proviennent de milieux défavorisés. Une infirmière du CLSC Saguenay-Nord et un groupe de mères décident alors de mettre sur pied des ateliers pour les enfants 3-5 ans. Des démarches sont entreprises pour trouver un local, des jouets et du financement. Après des réponses favorables. L’incorporation de ce premier jardin fut demandée sous le nom de les ateliers : Le Jardin du Coin Canton Tremblay.

 

C’est le grand départ, la première assemblée générale et le premier conseil d’administration fut formé.

 

L’ouverture des deux premiers groupes du jardin les ateliers Le Jardin du Coin voient le jour au quartier St-Marc de Canton Tremblay grâce à l’Appui de CLSC Saguenay-Nord. Ce dernier, fournit la ressource humaine d’un jour semaine et fait le prêt d’équipement pour aider au départ de l’organisme.

 


1985

Centraide accepte de subventionner les ateliers pendant trois ans.

 

La fondation de l’Enfance et à la jeunesse contribue à l’achat d’équipement.

 


1987

Des parents de municipalités environnantes s’informent pour ouvrir les mêmes ateliers.


1988

Le Jardin du coin de St-Honoré ouvre ses portes grâce à la subvention du Ministère de la Santé et des Services Sociaux. Ce deuxième Jardin du coin sera administré par le même conseil d’administration que celui de Caton Tremblay.


1991

En septembre Le Jardin du Coin Chicoutimi-Nord du quartier St-Luc ouvre ses portes avec un conseil d’administration différent de Canton Tremblay.

 

En novembre le quatrième jardin du coin ouvre ses portes au quartier Elie. À partir de ce moment, le conseil d’administration de Canton Tremblay administre un troisième Jardin avec deux employés et six groupes d’enfants.

 

Une représentante du conseil d’administration de Canton Tremblay fera la présentation des ateliers au colloque de l’Office des Services de Garde à Montréal.

 

1992

Le conseil des affaires sociales inscrit l’expérience des Jardins du Coin dans son rapport Un Québec solidaire.

 

1994

En février Le Jardin du Coin Chicoutimi-Nord ouvre dans le quartier Ste-Claire. À partir de ce moment ce Jardin administre deux éducatrices et six groupes d’enfants.

 

Avec l’appui du CQRPE (Centre Québécois de Ressource à la Petite Enfance) et Santé Canada des nouveaux Jardins à Chicoutimi secteur sud ouvrent leurs portes dans les quartiers suivant :

• Quartier des oiseaux(en janvier)

• Sacré-Cœur(en Septembre)

• St-Paul(en septembre)

• Rivière du Moulin(en septembre)

• St-Antoine(en novembre)

À partir de ce moment il y a un conseil d’administration à Chicoutimi secteur sud. Celui-ci administre trois employés et neuf groupes d’enfants.

 

1995

Jonquière et le Bas-Saguenay qui s’organisent pour ouvrir leur porte grâce à une subvention de Santé-Canada. Ces Jardins auront chacun un conseil d’administration différent.

• Secteur Arvida (Faubourg Sagamie) à Jonquière(en septembre) :

Ce jardin décide de transférer en janvier dans le quartier St-Mathias avec deux groupes d’enfants.

• Petit-Saguenay(en septembre)

• Anse Saint-Jean(en octobre)

 

1996

En septembre, le Jardin de Jonquière ouvre un troisième groupe d’enfants.

 

1997

Le comité du secteur de Canton Tremblay a une demande pour ouvrir dans le secteur Falardeau et il décide de poursuivre leur aventure avec un autre Jardin. Le conseil d’administration de Canton Tremblay administre maintenant trois employées et sept groupes d’enfants.

 

Le Jardin du Coin Chicoutimi-Nord a reçu le prix de l’excellence au soutien au famille de Percillier Lachapelle.

 

1998

Le Jardin de Petit Saguenay ferme ses portes du à l’isolement des maisons car le transport est difficile pour les parents.

 

1999

En janvier le Jardin du Coin de Jonquière ouvre leur porte dans un nouveau secteur celui de St-Laurent avec l’aide de Santé Canada. À partir de ce moment ce conseil d’administration administre deux employées et quatre groupes d’enfants.

 

En janvier le secteur de Laterrière ouvre leur porte au Jardin du Coin et deux autres groupes sont formés pour répondre à la clientèle dans ce milieu rural. Le conseil d’administration de Chicoutimi secteur sud administre ce Jardin. À partir de ce moment ce comité administre quatre employés et onze groupes d’enfants.

 

En septembre, le Jardin Anse Saint-Jean ferme ses portes, le nombre d’enfant d’âge préscolaire n’étant pas assez élevé dans ce secteur.

 

2000

Les impacts des nouvelles politiques du Ministère de la Famille et de l’Enfance (garderie à 5$) se font sentir sur la clientèle. Il y a des diminutions importantes des fréquentations dans tous les secteurs.

 

2001

Les Jardins ont préparés un dossier pour présenter à M. Stéphane Bédard afin de se faire reconnaître pour un projet pilote en service de garde éducative au Ministère de la Famille et de l’enfance. Ce dossier n’a pas eu d’impact mais M. Bédard nous recommande de continuer notre beau travail auprès de la clientèle que nous rejoignons.

 

Les Jardins du Coin ont gardé leur quatre conseils d’administrations soient celui de :

• Canton Tremblay : Les Ateliers Le Jardin du Coin

• Chicoutimi : Les Jardins du Coin Chicoutimi-Nord

• Chicoutimi : Les Jardins du Coin Chicoutimi secteur Sud

• Jonquière : Les Jardins du Coin de Jonquière

2002

Les Jardins du Coin poursuivent leur route sans trop de changement. La clientèle augmente tranquillement à Chicoutimi-Nord. Les Jardins Chicoutimi-Nord ouvrent leurs portes le vendredi après-midi pour faire une troisième demi-journée en accueillant les enfants de tous les groupes.

 

2003

Les Jardins du Coin secteur Sud modifie leur programme subventionné par Santé Canada (PACE) basé sur les ateliers l’Éveil de Santé Canada :

• Ajoute une demi-journée parent-enfant

• Diminue les groupes à 9 enfants pour deux éducateurs-trices

• Instaure des visites à domicile

• Change le nom de ces groupes pour : Les Ateliers Main dans la Main.

 

Ces derniers fermeront le Jardin St-Antoine(Côte Réserve), puisque dans ce secteur il y a eu ouverture de pré-maternelle.

 

2004

Le financement des Jardins de la Régie Régionale est transféré au Ministère de la Famille et des Ainés.

 

Les Jardins du Coin Chicoutimi-Nord continuent les services du programme YAPP (Y’A Personne de Parfait) financé par le Plan d’Action local et du programme langagier fiancé pas PACE.

 

Les Jardins du Coin Chicoutimi Sud expérimentent des activités pères-enfants dans leurs secteurs.

 

Les Jardins du coin Chicoutimi Sud et Jonquière s’unissent en une corporation qui sera en septembre 2005 : Les Jardins du Coin LJC (Laterrière, Jonquière et Chicoutimi).

2005

Les Jardins du Coin Chicoutimi LJC mettent sur pied un comité avec des pères pour les impliquer dans la planification des activités père-enfants.

 

À ce jour, les Jardins du Canton Tremblay sont présent à Falardeau et à St-Honoré.

 

Les Jardins du Coin Chicoutimi-Nord possèdent toujours 2 groupes à Ste-Claire et 2 groupes réguliers à St-Luc et le groupe du vendredi après-midi qui regroupe des enfants pour une troisième demi-journée à St-Luc.

2006

Les Jardins du Coin ont maintenant 3 conseils d’administrations dont :

• Chicoutimi : Les Jardins du Coin Chicoutimi-Nord

• Chicoutimi-Jonquière-Laterrière :Les Jardins du Coin L.J.C.

• St-Honoré, Falardeau : Les Ateliers Jardin du Coin Canton Tremblay

 

Les ateliers Main dans la Main des Jardins du Coin L.J.C. ainsi que l’administration centralisent leurs activités dans un seul endroit, soit le 150ième Scouts sur la rue des Oblats à Chicoutimi. Ce changement permet d’offrir un milieu de vie aux familles provenant des quartiers défavorisés de Rivière du Moulin, du Centre-ville, du Bassin, de St-Paul et Côte de Réserve. Cette même année, les Jardins du Coin L.J.C. sont accrédité Moisson Saguenay pour le dépannage alimentaire auprès des familles et offre des vêtements et collation gratuite pour ces secteurs.

 

Le programme de l’Éveil à la Lecture et l’Écriture du  Ministère de l’Éducation prend vie au Saguenay et offre maintenant la Livro-Mobile, ce qui permet le prêt de livres pour enfants et adultes dans tous les Jardins.

 

Les Jardins du Coin L.J.C. reçoivent maintenant du financement pour le transport des familles du secteur Main dans la Main du programme SIPPE (Services intégrés en Périnatalité et à la Petite Enfance des Programme de Soutien aux Jeunes Parents et Naître Égaux et Grandir en Santé).

Le Jardin du Coin St-Laurent à Jonquière est transféré à St-Raphaël pour cause de vente de l’église.

 

Des ateliers de l’Estime de soi ont été donnés au Jardin du Coin Canton Tremblay.

 

2007

Les 3 coordonnatrices de chaque jardin montent un projet commun qui est : Le projet de A à Z. 4 ateliers parents-enfants ont été offerts aux parents de chaque jardin.

 

Le Jardin du Coin de St-Raphaël de Jonquière est déménagé au Centre Commémoratif Price pour cause de la vente de l’église.

 

2008

Le 25 septembre Les Ateliers Jardin du Coin Canton Tremblay change de nom pour les Ateliers Jardins du Coin St-Honoré-Falardeau.

 

Le Jardin du Coin De Laterrière (Parc Nazaire-Girard est transféré au Parc du Bassin de Laterrière.

 

En juillet les Jardins du Coin Chicoutimi-Nord ont enfin un local permanent au sous-sol du Chantier du Père Alex à la salle de la colline. Tous sont heureux dans ce nouvel emplacement et de son nouveau décor.

 

En octobre un nouveau comité inter-jardin est remis en fonction par l’accord des trois conseils d’administration et se donnent des mandats afin de continuer le projet ensemble.

 

En novembre les éducatrices décident de se rencontrer et regardent pour des formations lors de leurs réunions à venir.

Les Jardins du Coin ont toujours l’appui du CLSC. Les orthophonistes ont visités les groupes pour répondre aux interrogations des parents. Les hygiénistes dentaires et une nutritionniste poursuivent la prévention dans tous les groupes d’enfants des Jardins du Coin.

 

2009

En février les Jardins du Coin Chicoutimi-Nord offre le service de la troisième demi-journée le matin comme l’après-midi. Par ce fait le comité à décidé d’engager une nouvelle employée pour mieux répondre aux services de la clientèle.

 

2015

En octobre Les Jardins du Coin Chicoutimi-Nord déménage. Après plusieurs années passées dans les locaux du Chantier du Père Alex, celui-ci est relocalisé au Parc Diamant. Le Jardin en profite pour se refaire une beauté. Les locaux sont magnifiques. Un parc est situé à l’arrière au grand bonheur des enfants. Tous sont satisfaits des changements.

 

2016

Cette année Les Jardins du Coin Chicoutimi-Nord fêteront leur 25ième anniversaire.

 

En juin Les Jardins du Coin Chicoutimi-nord perdront un gros morceau. Il est temps de la retraite pour une éducatrice qui s’est donné cœur et âme pour ce jardin. Durant  25 ans elle a veillée au bonheur des enfants et au bon fonctionnement du jardin. Sans elle le jardin n’aurait sans doute pas été un milieu aussi vivant et stimulant. Elle a su faire évoluer le jardin au fil du temps. Un gros merci a cette femme débordante d’énergie au grand cœur. Bonne retraite! Le temps est venu de penser enfin à toi.